Chèr(e)s Aïkidokas,

Dans ce contexte particulier, je ressens le besoin de vous écrire ces quelques mots : en tant que Samouraïs de la paix, nous faisons partie de la grande famille de notre fondateur Bien-Aimé Senseï Morihei Ueshiba, nous sommes tous les héritiers de ses enseignements.
Dans la situation actuelle, que faire pour appliquer son Message ?

  • Tout d'abord, ne pas tomber dans la tyrannie de la peur permanente, car unsamouraï domine ses peurs : un exemple concret étant d'écouter au minimum les médias qui sont trop anxiogènes.
  • Ensuite profiter de ralentir notre rythme quotidien, en se reposant enfin du tumulte sociétal dans lequel nous baignons trop souvent sans nous en rendre compte.
  • Avoir le discernement de prendre conscience que notre planète respire, grâce aux activités humaines en veille : la Nature retrouve ses droits, moins de pollutions, plus de vies ...
  • Ce contexte est pour chacun de nous une belle opportunité pour développer notre conscience, et prendre de la hauteur.

Développer sa conscience c'est d'abord avoir l'esprit clair en s'oxygénant tous les jours, se centrer sur soi-même, être entre ciel et terre comme nous le dit souvent notre Cher Professeur.

Pensez à méditer comme nous le faisons sur le tatami car la pensée est une énergie, dirigez la avec
Bienveillance vers l'Humanité en souffrance.

Restons centrés sur notre « temple intérieur » pour se donner les moyens de prendre conscience de notre environnement avec une vision panoramique, tout en restant reliés aux autres.

Développons notre compassion, envoyons du positif et de l'amour, sans oublier de la gratitude envers
toutes les personnes qui s'investissent pour aider les Humains dans la souffrance.

Morihei Ueshiba n'a pas seulement cherché à nous transmettre des techniques, il nous guide vers cet état si difficile à atteindre : la voie de l'amour universel....

Prenez soin de vous, restez confiants et à bientôt, votre président

Commencer le premier

Si l'on pratique bien les techniques avant l'action de l'adversaire , c'est comme si l'on satisfait le manque de cet adversaire C'est vous qui commencez la technique

NE PAS REGARDER

Il ne faut pas regarder les yeux du partenaire parce qu'ils prendront notre espritIl ne faut pas regarder le sabre du partenaire parce qu'il prendra votre Ki

NE PAS ÊTRE OUVERT

Pendant l'accomplissement d'une technique, le partenaire ne doit pas avoir un seul instant la possibilité de donner un atémi à un point quelconque du corps

"Il faut tout changer dans l'entraînement. On ne commence pas après avoir été saisi par le partenaire. En guidant le partenaire, on "l'aspire". C'est cela l'Aïkido. L'Aïkido, c'est l'entraînement de la force attractive. L'important c'est de guider correctement".

Maître Morihei UESHIBA
akido-voiron.png

Notre histoire

C'est à la fin des années 1980 que le club de Voiron-Aïkido voit le jour : il rejoint alors le groupe de Gérard Blaize sous l'impulsion des enseignants Dominique Bouchez et Dominique Mongardé (tous deux 4ème dan de l'Aïkikaï de Tokyo) qui poursuivront la voie du Fondateur jusqu'en 2008.

Adhérent au sein de l'AFATJ, Voiron-Aïkido, compte en 2016 près de 80 licenciés hommes et femmes.

Sous la présidence d'Eric Restani, le club se veut dynamique et convivial. Au Pôle de Vouise (salle des sports de combat), les adhérents peuvent pratiquer trois fois par semaine.

Nos prochaines dates

Pour tout renseignement vous pouvez contacter :

Eric Restani

Président de l'association et Professeur des cours ados

eric.restani@voiron-aikido.fr

Benoit Nore

Professeur des cours adultes

benoit@voiron-aikido.fr

Antoine Vervisch

Professeur des cours enfants et ados

antoine@voiron-aikido.fr

Sylvie Le Bras-Rubin

Trésorière de l'association

sylvie@voiron-aikido.fr

Copyright © 2020 Aikido Voiron.

Développement par Com Onweb

Search